06 juin 2016

La Chambre de Commerce et d’Industrie Japonaise en France fait des propositions concernant l’environnement des affaires

« Nous souhaitons que ce document permette aux organismes gouvernementaux français de partager les problématiques ou les observations des entreprises japonaises implantées en France, afin de favoriser leurs investissements en France et de développer davantage les affaires franco-japonaises ».

 

Telle est l’ambition du document remis par le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Japonaise en France (CCIJF), M. Gosuke Nakae, à Mme Muriel Pénicaud, Directrice Générale de Business France, lors d’un entretien, le 22 avril 2016, en présence de M. Yoichi Suzuki, Ambassadeur du Japon en France.

La présence de M. Suzuki illustre bien la volonté du gouvernement d’aider les entreprises japonaises qui le souhaitent (PME, microentreprises) à mieux faire connaître leur savoir-faire sur le marché international.

 

Intitulé « Demandes concernant l’aménagement de l’environnement des affaires en France », ce document synthétise les avis des entreprises membres de la CCIJF sur un grand nombre de sujets relatifs aux activités de ces sociétés et France. A ce titre, ces demandes portent sur le travail et l’emploi, la libéralisation des échanges commerciaux, la réglementation des importations et des exportations, la fiscalité et la protection sociale, la sécurité des personnes ainsi que les conditions administratives d’installation en France.

 

La conviction de la CCIJ est que la prise en compte de ces demandes serait de nature à influencer positivement les décisions d’investissement en France, contribuant ainsi au développement économique des deux pays.

Aujourd’hui, plus de 740 entreprises japonaises, employant plus de 74 000 personnes, sont implantées en France. En 2015, le Japon a été le premier investisseur asiatique en France et le 2ème investisseur, hors pays européens, derrière les Etats-Unis. Avec 58 projets d’investissement créateurs d’emploi, sur un total de 962 projets d’investissement étrangers recensés, tous pays confondus -soit 6 %-, le Japon se classe en 5ème position des investisseurs étrangers dans l’hexagone.

A l’échelle européenne, la France est, en 2015, le troisième pays d’accueil des investissements japonais créateurs d’emploi (14 % du total), derrière le Royaume-Uni (20 %) et l’Allemagne (15 %).

 

Ces problématiques seront à l’agenda au Forum Japon organisé le 24 juin 2016 sous l’égide de Business France -dont l’objectif est également de favoriser l’accroissement des activités économiques des deux pays-, Mme Pénicaud ayant donné son accord au Président de la CCIJF pour qu’il puisse faire état de la démarche entreprise au nom de ses 200 entreprises adhérentes.

 

Liens vers :

  • Pour consulter le document de la Chambre de Commerce et d’Industrie Japonaise en France : « Demandes relatives à l’état de l’environnement des affaires en France » :

http://www.ccijf.asso.fr/fr/download-doc-public?download=2117:2016-04-22-dr-f

  • Pour consulter le « Rapport sur l’internationalisation de l’économie française – Bilan 2015 des investissements étrangers en France »  publié par Business France :

http://www.businessfrance.fr/news-posts/business-france-sort-rapport-annuel-linternationalisation-de-leconomie-francaise/

  • Pour consulter le programme de l’Atelier Invest Export Forum Japon organisé par Business France à l’occasion de l’année franco-japonaise de l’innovation :

http://events-export.businessfrance.fr/japon-2016/?xtor=AD-6