31 octobre 2016

« Les JO représentent une véritable opportunité de développement économique et technologique pour le Japon »

Professeure Hiroko Ota, Présidente de la Commission Economie et Technologie du Comité Organisateur des JO de Tokyo 2020.

En 2020, le Japon accueillera les JO d’été pour la seconde fois. Les JO de 1964 se sont déroulés dans une période de forte croissance économique pour le pays, en pleine reconstruction après la Seconde Guerre Mondiale. Ils ont constitué un véritable accélérateur en matière d’avancées économiques et technologiques. L’année 1964 a notamment vu l’ouverture de la ligne de Shinkansen (Train à Grande Vitesse japonais) entre Tokyo et Osaka, et connu également une amélioration rapide des réseaux routiers, tels que le Tokyo Metropolitan Expressway dans le centre de Tokyo.

Aujourd’hui, le Japon fait face à de nouveaux défis, comme la baisse du taux de natalité et le vieillissement de la population. Dans ce contexte, les JO de 2020 sont une opportunité de développement économique et technologique pour contribuer à répondre à ces problématiques. Revalorisation du label « JAPAN BRAND » -thème de travail de la Commission-, implique de créer des produits et des services à forte valeur ajoutée, favorisant la mobilité, la communication et la sécurité.

 

A l’occasion de ces JO 2020, nous accueillerons de nombreux visiteurs du monde entier. Nous sommes donc en train de travailler au développement de nouvelles technologies au service de la communication multilingue, afin qu’ils ne soient pas gênés par la barrière de la langue. Cela passe par le développement d’applications de traduction téléchargeables sur smartphones, ou encore par l’implantation de robots capables de communiquer dans plusieurs langues aux emplacements les plus stratégiques tels que les aéroports ou les sites olympiques.

 

Nous travaillons également sur les technologies environnementales, notamment autour de l’hydrogène. Nous envisageons la mise en place de lignes d’autobus fonctionnant à l’hydrogène pour les déplacements des athlètes et des spectateurs, ainsi que son utilisation pour alimenter le Village Olympique en énergie.

 

Les technologies visuelles font également partie de nos axes de développement, comme une ultra haute définition allant bien au-delà de la technologie existante (4K ou 8K), ou les techniques de réalité virtuelle permettant de vivre une expérience visuelle comme si l’on se trouvait sur place.

 

Le terrorisme étant devenu ces dernières années un sérieux problème à l’échelle internationale, nous étudions également les moyens de faire évoluer les technologies capables de lutter contre le terrorisme et le cyber-terrorisme.

 

Le Japon connaît aujourd’hui de profonds changements et l’avenir est difficilement prévisible. Ce qui induit chez certains une forme de malaise. J’espère que les JO 2020, comme ceux de 1964, seront l’opportunité de tracer de nouvelles perspectives et de redonner confiance en l’avenir aux jeunes générations.

J’espère également que de nombreux visiteurs viendront du monde entier pour partager le frisson de la compétition et découvrir le nouveau visage du Japon, ainsi que le sens de l’hospitalité du peuple japonais.

 

Lien source de l’interview : http://www.gov-online.go.jp/eng/publicity/book/hlj/html/201608/201608_01_en.html