Japan - Senso-Ji Temple_1710x757
08 juillet 2016

« Le tourisme pourrait être la plus grande industrie mondiale du 21ème siècle »

M. Yoshihiro Higuchi, Directeur du Service Communication et Culture de l’Ambassade du Japon en France.

De par sa complexité et sa nature multi-sectorielle, l’industrie touristique joue un rôle de plus en plus important dans l’économie mondiale, où son effet catalyseur agit aussi bien sur le PIB mondial (+9,8 %) que sur la création d’emploi (+9,4 %). Bien conscient de cette influence grandissante, le Japon a fait du tourisme un élément important de sa «stratégie de croissance».

 

Depuis 2012, le gouvernement japonais a ainsi pris plusieurs initiatives destinées à promouvoir le Japon auprès des touristes étrangers et à faire du Japon une grande nation touristique, au même titre que la France (1ère destination touristique au monde en termes de nombre de visiteurs) et les Etats-Unis (1ère place en termes de recettes touristiques).

 

De fait, le nombre de visiteurs au Japon connait depuis plusieurs années une hausse constante, permettant ainsi d’approcher, avec cinq ans d’avance, l’objectif de 20 millions de visiteurs étrangers initialement fixé pour 2020, année des Jeux Olympiques de Tokyo. Au vu des derniers chiffres publiés par l’Agence nationale du Tourisme pour les quatre premiers mois de 2016 (+32,9 % par rapport à la même période de 2015), les nouveaux objectifs du gouvernement dévoilés le 30 mars dernier -accueillir 40 millions de visiteurs en 2020 et 60 millions en 2030-, s’inscrivent dans cette tendance. Autre nouvel objectif récemment fixé : l’augmentation des dépenses des touristes étrangers à hauteur de 8 000 milliards de yens en 2020, soit le double du montant réalisé en 2015.

 

Plusieurs raisons expliquent cet essor touristique du Japon. Des conditions économiques favorables bien sûr (faiblesse du yen, baisse des cours du pétrole), mais également une série de mesures gouvernementales visant à assouplir certaines formalités (conditions d’attribution de visas, élargissement du système de détaxe, etc.), ainsi que le développement de campagnes valorisant l’attractivité touristique du Japon sur les marchés étrangers.

 

Loin de se limiter au seul secteur économique, le développement du tourisme a également des répercussions sur l’ensemble de la société japonaise. Que ce soit la multiplication des accès wifi gratuits ou l’amélioration de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (perspective particulièrement importante dans le contexte des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été en 2020), il représente un atout pour la revitalisation et la dynamisation des communautés régionales.

Au plan culturel également, l’essor du secteur touristique favorise une nouvelle approche : la gestion du patrimoine et des biens culturels (19 sites japonais sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO) vise désormais à trouver un juste équilibre entre la préservation de ces sites et leur mise en valeur touristique.

 

Alors que le tourisme représente aujourd’hui 7,5 % du PIB japonais et 7 % des créations d’emploi, le secteur dispose encore d’un fort potentiel de croissance, comme le prouve une enquête de l’Office National du Tourisme Japonais auprès des touristes français de retour d’un séjour au Japon : 97,4 % se déclaraient « satisfaits » et 97,9 % disaient « vouloir revisiter » le Japon. De bon augure au regard des objectifs ambitieux du Japon !

 

 

Pour plus d’informations :

-Agence nationale du Tourisme : http://www.mlit.go.jp/kankocho/en/index.html